Nous savons combien une plaie aussi minime soit-elle peut-être fatale pour les diabétiques mais peu connaissent vraiment le pourquoi…

Les diabétiques sont sensibles aux infections et donc à une cicatrisation difficile et lente. La cause de ce phénomène est en réalité une glycémie élevée : lorsque le taux de sucre est important, il  affecte les nerfs et conduit à une mauvaise circulation du sang. Ce sang qui est nécessaire à la réparation des tissus de la peau circule anormalement et ne parvient pas aux plaies. C’est ainsi que les lésions peuvent rester longuement ouvertes et infectées.

Une étude menée sur des souris diabétiques a prouvé que le groupe ayant reçu les protéines de lactosérum du lait de chamelle ont cicatrisé en un temps record !

En effet, cette protéine appelé aussi le « petit-lait » est issue du lait lorsqu’il coagule. Elle stagne à la surface et se présente sous forme d’un liquide de  couleur jaunâtre. Elle renferme des bienfaits énormes pour l’organisme puisqu’elle contient un fort taux d’immunoglobulines qui englobe les anticorps et de quoi booster le système immunitaire !

Lisez aussi notre article Le lait de chamelle, un remède potentiel au diabète

Pin It on Pinterest